Toute la Dévotion
à
Notre-Dame-des-Douleurs

Tout le monde le sait et presque
personne n'y pense.

On sait que Marie est la plus affligée des mères, qu'elle a souffert au delà de toute mesure, que sa vie s'est passée dans les larmes, que son cœur a été percé de mille glaives de douleur, que son âme est demeurée pendant plus de soixante ans sous le poids des plus grandes tribulations.
Et presque personne ne s'en souvient, ne le remarque, ne s'en affecte et en fait l'objet de son amour, ce qui ravirait assurément l'amour filial du Cœur sacré de son Fils, le Cœur de Dieu.
S.M. Ledoux, de l’ordre des servites. (1888)

La Sainte Famille
Ce site, sous le patronage de saint Joseph, premier dévot de la TSV Marie, et premier esclave d’amour des Cœurs de Jésus et de Marie,
Se propose, bien modestement, d’y remédier et nous donner à tous, selon nos âges et sensibilités personnelles, la possibilité de rendre justice à l’amour souffrant de notre Mère qui nous donne par Son Fils la vie de la grâce et nous enfante à la vie éternelle.

Ce site a donc pour finalité de vivre une réelle dévotion à ND des Douleurs.
Pas seulement réduite au chapelet des Douleurs, mais en vous proposant aussi bien des prières, que des textes (méditations) expliquant les fondements de la dévotion, les raisons de justice et de charité d’avoir un grand amour envers Celle qui a cru et souffert pour que nous devenions ses enfants, nous conduisant ainsi plus surement à notre fin voulue par Dieu : la Béatitude, union avec Dieu Un en Substance et Trine en Personnes.
On y trouvera des méditations diverses et toujours plus approfondies sur les causes de ses Douleurs, et selon Ledoux elles sont plus essentielles que les autres pratiques car elles nous font entrer dans le Cœur douloureux de notre Mère, des prières méditatives, pour tous les jours du mois, les premiers vendredis du mois, divers chemins de croix en compagnie de la Vierge des Douleurs, aussi bien que l’horloge de la Passion.

Tout ceci peut nourrir chaque jour votre méditation, votre oraison, votre prière et ce pour plusieurs années comme ce fut le cas pour moi.
La plus grande partie des textes viennent du livre intitulé « La plus affligée des mères ou manuel de dévotion aux Douleurs de Marie » (1888) de R.P.S.M. Ledoux, de l’Ordre des Servites de Marie.
Livre introuvable depuis plusieurs années.
Il est fait appel aussi à d’autres auteurs comme saint Alphonse de Liguori et d’autres que vous découvrirez.
Au fur et à mesure de la vie de ce site, d’autres auteurs viendront nous nourrir de leur amour, contemplations, supplications afin de faire croître notre amour que nous devons en toute justice et charité envers Celle qui est notre Mère et qui nous enfante par Son Fils Jésus au Salut éternel.

Marie est une mère pour nous et la plus tendre, la plus héroïque de toutes les mères, qui a tout fait et tout sacrifié pour nous.
Nous serions honteux de tenir une pareille conduite à l'égard de nos mères terrestres ; nous nous condamnerions sévèrement nous-mêmes d'oublier qu'elles ont pleurés à cause de nous, qu'elles ont eu de nombreuses peines endurées pour notre bien.
Et pourtant c'est ce que nous faisons pour notre Mère du Ciel.
Nous savons et nous croyons et pourtant nous agissons contrairement à notre connaissance et à notre foi.
Malgré cette insouciance, nous osons prétendre encore aimer tendrement Marie, notre Mère.
Mais où sont donc les preuves ?
Le vrai signe du dévouement et de l'amour n'est-il pas en effet de demeurer fidèle dans l'infortune, la douleur et les larmes ?
L’attrait qui emporte nos natures légères, surtout dans ces temps d'obscurcissement de la foi (1888), vers tout ce qui plaît et réjouit, triomphe des devoirs les plus sacrés et des sentiments les plus obligatoires ; et les Douleurs de Marie demeurent pour nous dans une ombre presque impénétrable : celle de l'oubli.
C'est un tort fait à notre Mère qu'il faut absolument corriger
et c'est pour cette raison que nous avons écrit ces pages afin d'aider les âmes chrétiennes à
revenir au Culte des Mystères douloureux de Marie, sources inépuisable de grâces et exemples de grandes vertus.