Prière à la Mère des Douleurs pour la guérison d'un malade

Nous pouvons faire cette prière pour un malade précis que nous connaissons mais aussi, pour un malade inconnu, laissant à la Vierge Marie la possibilité de le choisir pour lui appliquer ces prières, ce qui constitue un acte de charité et de confiance envers notre Mère, qui aime tant secourir ses enfants.

 

I

Reine des martyrs, Mère pleine de compassion, par ce glaive de douleur qui transperça votre âme à l'annonce prophétique que Siméon vous fit de la Passion et de la mort de votre divin Fils, accordez que le malade pour lequel je vous invoque ne soit plus tourmenté de son mal, à moins que ce mal ne soit nécessaire pour son salut ; alors obtenez-lui la grâce de se conformer avec patience et résignation à la volonté de Dieu.

Ainsi soit-il.

Ave Maria.

 

II

Reine des martyrs, Mère pleine de compassion, par cette Douleur inouïe que vous avez éprouvée lorsque vous fûtes obligé de fuir en Égypte avec votre divin Enfant, secourez ce pauvre malade que nous vous recommandons ; faites qu'il soit délivré des maux du corps ainsi que des tentations de l'âme, et qu'il trouve le soulagement dont il a besoin.

Ainsi soit-il.

Ave Maria.

 

III

Reine des martyrs, Mère pleine de compassion, par la Douleur amère que ressentit votre Cœur aimant en cherchant votre Enfant perdu pendant trois jours, obtenez à ce malade qu'il retrouve la santé perdue et en même temps l'innocence de l'âme.

Ainsi soit-il.

Ave Maria.

 

IV

Reine des martyrs, Mère pleine de compassion, par cette terrible angoisse de l'âme que vous avez endurée et lorsque que vous fûtes face-à-face avec votre divin Fils chargé de la Croix, et impuissant à lui rendre aucun secours, veuillez secourir ce pauvre malade et le délivrer du poids presque insupportable de son mal.

Ainsi soit-il.

Ave Maria.

 

V

Reine des martyrs, Mère pleine de compassion, par cette douleur indicible que vous avez ressentie lorsque que vous avez vu votre Jésus cloué à la Croix par les mains et les pieds, et répandant son sang précieux, considérez d'un œil maternel les angoisses qui accablent ce pauvre malade, supprimez les causes de sa maladie, et accélérez en même temps par la vertu du Sang divin le salut de son âme.

Ainsi soit-il.

Ave Maria.

 

VI

Reine des martyrs, Mère pleine de compassion, par la Douleur ineffable que vous avez éprouvée lorsque le corps de votre Fils crucifié reposait sur vos genoux, serrez dans vos bras maternels notre cher malade, et obtenez-lui, en considération des longues souffrances qui le tourmentent, cette paix intérieure et extérieure que l'on trouve infailliblement près de Vous.

Ainsi soit-il.

Ave Maria.

 

VII

Reine des martyrs, Mère pleine de compassion, par cette dernière inexprimable Douleur qui plongea votre cœur dans le plus grand isolement, puisqu'il vous fut obligé d'abandonner les restes mortels de Celui qui était votre unique bien, obtenez pas votre intercession toute-puissante que notre malade retrouve la santé, et que nous puissions vous exprimer notre filiale reconnaissance dans le temps ainsi qu'au ciel, durant l'éternité.

Ainsi soit-il.

Ave Maria.

 

Priez pour nous, ô Vierge toute douloureuse.
Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions : Accordez nous, ô Jésus, que la bienheureuse Vierge Marie, votre Mère et notre Mère, dont l'âme, à l’heure de votre Passion, fut transpercée par le glaive de la Douleur, se fasse la Médiatrice devant le Trône de votre grâce en faveur de votre serviteur (ou servante), maintenant et à l’heure de sa mort.

Ainsi soit-il.

 

 

 

PDFtélécharger en PDF...