Septième Prière extraite
de « Marie Reine des Martyrs »

 

Ô

  Vierge accablée de douleurs, ô âme toujours grande dans vos vertus et dans vos peines puisqu’elles ont eu, les unes et les autres, leur principe dans votre immense amour pour Dieu, seul objet que votre cœur sache aimer, Ô Mère, ayez pitié de moi qui, loin d’aimer Dieu, l’ai tant de fois offensé. Vos douleurs me remplissent de confiance et me font espérer le pardon de mes fautes. Mais cela ne me suffit pas. Je veux aimer mon Seigneur, et qui saura mieux que vous m’obtenir cette grâce, puisque vous êtes la Mère du bel amour ? Ô Marie, vous consolez tout le monde ; soyez aussi ma consolation.

Ainsi soit-il.

 

 

PDFtélécharger en PDF...