Quatrième Prière extraite
de « Marie Reine des Martyrs »

 

Ô

  Vierge bénie, pourquoi êtes-vous si triste, fi cherchant votre Fils égaré ? Est-ce parce que vous ignorez où il est ? Mais ne savez-vous, qu’il est dans votre cœur ? Ne savez-vous pas qu’il se nourrit parmi les lis ? Vous le dites vous-même : Mon bien-aimé est à moi et je suis lui qui se nourrit parmi les lis (Cant. des cant. Il,16). Vos pensées, vos affections tout humbles,  toutes pures et saintes, sont autant de lis qui invitent le divin Époux à habiter dans votre cœur. Oh ! Marie, vous soupirez après Jésus, vous qui n’aimez que lui ! Laissez à moi ces soupirs, à moi et à tant de pécheurs qui ne l’aiment point et qui l’ont perdu en l’offensant. Ma tout aimable Mère, si, par ma faute, votre Fils n’est point encore rentré dans mon âme, oh ! Faites que je le retrouve ! Je sais bien qu’il se laisse trouver par qui le recherche : « Le Seigneur est bon… pour l’âme qui le cherche » (Thr. III ; 25). Mais faites donc que je le cherche comme je dois le chercher. Vous êtes la porte par laquelle tous les hommes arrivent à trouver Jésus ; c’est par vous que j’espère le trouver à mon tour.

Ainsi soit-il.

 

 

PDFtélécharger en PDF...