Troisième Prière extraite
de « Marie Reine des Martyrs »

 

A

insi donc, Ô Marie, ce n’est pas assez pour les hommes que votre Fils soit mort de leurs mains, qu’ils l’aient persécuté jusqu’à la tombe, ces ingrats, Ô Mère inconsolable, s’obstinent à le poursuivre toujours par leurs péchés et à vous abreuver sans cesse de douleurs ! Et je suis, moi, Ô grand Dieu, je suis, moi, un de ces misérables ! Oh ! Ma très douce Mère, Obtenez-moi des larmes pour pleurer une si horrible ingratitude ! Et puis, par les souffrances que vous avez endurées dans ce long voyage en Egypte, accordez-moi votre assistance sur la route qui me conduit à l’éternité, afin qu’au terme de ma carrière je puisse arriver dans la patrie des bienheureux à aimer avec vous mon Sauveur tant persécuté ici-bas.

Ainsi soit-il.

 

 

PDFtélécharger en PDF...